Les chauffe-eaux solaires sont des systèmes exploitant l’énergie solaire gratuite pour produire, par le biais des capteurs solaires thermiques et d’une manière partielle ou complète,  de l’eau chaude pour votre foyer. En effet, vous pouvez les utiliser dans tous les climats et sont habituellement classés entre des systèmes de chauffage solaire actifs qui recommandent une pompe de circulation et d’autres passifs qui n’en ont pas besoin tel le système thermosiphon.

Comment ça marche ?

Vous vous demandez certainement de quelle logique vous arrivez à recevoir de l’eau chaude sanitaire d’après les rayonnements solaires et nous sommes là pour vous répondre.

Les panneaux solaires installés en haut de vos toits permettent dans un premier temps d’absorber l’énergie solaire qui sera par la suite transformée en chaleur. Via un tube de liquide caloporteur, cette chaleur est adressée jusqu’au ballon afin d’être stockée. Le liquide s’introduit à l’intérieur du ballon et dans l’échangeur thermique plus spécifiquement pour passer sa chaleur à l’eau qui sera finalement envoyé à la chaudière et donc au robinet.

Mais que se passe-t-il donc lorsque l’eau non utilisé refroidit ?

Dans ce cas, la liquide remonte jusqu’aux capteurs thermiques pour se réchauffer et l’opération se répète ainsi tant que les rayonnements solaires sont bien présents.

Et si le soleil se couche ?

En effet, le ballon est fabriqué de manière à ce qu’il permette de conserver l’eau à une température chaude pendant un certain moment. Au moment où on utilise l’eau chaude, l’eau froide remonte au ballon et l’opération reprend place pour le réchauffer à nouveau.

Quels sont les différents types de chauffe-eaux solaires ?

Les chauffe-eaux à thermosiphon :

Les chauffe-eaux à thermosiphon

Ce sont des chauffe-eaux qui fonctionnent suivant le principe de « thermosiphon ». De ce fait, le ballon reste d’une hauteur élevée au-dessus des capteurs solaires pour que l’eau froide y remonte naturellement et reprend sa chaleur. C’est le meilleur chauffe-eau solaire en termes de qualité et de cout car il n’a pas besoin d’entretien dans la plupart du temps.

Les chauffe-eaux à pompe électrique ou à circulation forcée :

C’est un système dont les éléments sont similaires aux deux précédents sauf que le ballon et les capteurs solaires sont reliés entre eux avec une pompe. Vous pouvez donc placer les matériaux où vous le désirez et suivant vos caractéristiques d’habitation. La pompe qui relie ces deux éléments permet au liquide caloporteur de naviguer dans tous les sens et à une vitesse plus aggravée. Ce processus rend le matériel plus couteux et plus exposé aux risques de panne.

De quoi est constitué le chauffe-eau solaire ?

Pour vous fournir de l’eau chaude pour vos douches par exemple, plusieurs organes font part du système solaire d’eau chaude sanitaire. Nous trouvons :

Les capteurs solaires thermiques :

Ce sont des panneaux qui absorbent l’énergie du rayonnement solaire et la transfèrent à un fluide caloporteur sous forme de chaleur.

Le ballon d’eau chaude :

C’est un réservoir d’eau chaude souvent utilisé pour échanger la chaleur de l’eau ou stocker l’eau chaude secondaire pour toute utilisation ultérieure.

Comment installer mon chauffe-eau solaire ?

Pour vous aider au mieux à installer votre chauffe-eau solaire en toute sécurité et en évitant les pannes d’installation, nous mobilisons des installeurs spécialistes et fiables à votre disposition. 

Néanmoins, si vous souhaitez opter pour une installation individuelle, Il est impératif de suivre quelques étapes.

Dans un premier lieu, choisissez l’endroit le plus ensoleillé avec une orientation plein sud de votre maison ou de votre bureau et consacrez une partie du toit aux capteurs solaires thermiques et ballons.

Ensuite, installez le ballon au-dessus des capteurs solaires à une distance très réduite pour éviter les pertes de chaleurs.

Finalement, installez un circuit bien précis dans vos locaux pour le fluide caloporteur passant du ballon jusqu’à la chaudière.

Comment entretenir mon chauffe-eau solaire ?

En réalité, l’entretien des systèmes solaires d’eau chaude sanitaire est l’étape la plus facile car dans la plupart des cas vous n’auriez même pas besoin de les toucher.

Si vous optez pour un installeur spécialiste, il est donc préférable de consacrer l’entretien également à lui tous les 4 à 5 ans.

Dans le cas échéant, l’entretien passe principalement par la vérification des panneaux solaires qui peuvent être touchés par les feuilles des arbres, les déchets envolés par le vent ou encore le pavé du toit. Les panneaux ne peuvent être touchés que dans les climats secs pour éviter toute défaillance.

Ainsi, les tuyaux et la pompe doivent être analysés de temps en temps  pour éliminer le risque des pannes du circuit.

Généralement, les couts de l’entretien ne sont pas très chers et peuvent vous épargner encore plus de charges futures.